Vous êtes ici : Version françaisePublications

Réflexivité, herméneutique. Vers un paradigme de recherche ?

Texte paru dans les Cahiers de Sociolinguistique n°14, 2010, 188 p.

Ce numéro des Cahiers de sociolinguistique prend au sérieux la question des approches qualitatives en tentant d'aller au-delà des définitions timides du « qualitatif » qui le définissent apologétiquement et négativement comme « ce qui n'est pas quantitatif».

Consulter l'introduction sur le site des Cahiers de sociolinguistique 

Télécharger la maquette de la couverture


Résumé :

Si les postures qualitatives se définissent positivement, quels en sont les caractéristiques ? Chacun des contributeurs répond à sa manière, parfois en proposant un panorama historique, parfois en se focalisant sur un aspect, parfois en racontant un exemple de mise en œuvre, une expérience de recherche réflexive. Sans que se constitue une « école » au sens hiérarchisé et clos du terme, le qualitatif ayant partie liée avec la diversité, on voit apparaître suffisamment d'affinités pour en distinguer quelques traits : l'échange et le débat d'idées, l'imagination et la créativité, la variation, le changement, donc l'historicité, le récit d'expérience, et cela dans des champs tels que celui de la formation en général, de la didactique des langues, de la sociolinguistique.

Ce numéro pose enfin la question de savoir, dans la mesure où toute recherche finit par se raconter (quelle que soit l'écriture choisie, quantitative ou non), et où un récit est socialisé, si une dimension socio-/ ethno-/ anthropo-linguistique ne caractérise pas toute recherche (sans exclusive par rapport à d'autres dimensions, elles-aussi transversales), ce qui affirmerait la pertinence du point de vue sociolinguistique, y compris, et peut-être même surtout, pour les sciences « dures » et recherches racontées en style quantitatif (quels sont les enjeux liés au fait de ne pas avoir l'air de raconter, en donnant des chiffres ?).


Auteurs ayant participé à l'élaboration de ce numéro

  • Didier de Robillard : Sociolinguistique et réflexivité : vers un paradigme réflexif ou herméneutique ?  
  • Monica Heller et Claudine Moïse : Conversation : La co-construction d'un positionnement interprétatif
  • Aude Bretegnier : Sociolinguistique alter réflexive : du rapport au terrain à la posture du chercheur
  • Marie-Madeleine Bertucci : Place de la réflexivité dans les sciences humaines et sociales : quelques jalons
  • Isabelle Pierozak : Se construire comme enseignant-chercheur. Une pratique professionnelle de la réflexivité
  • Laurence Pourchez : Traditions disciplinaires nationales et réflexivité
  • Catherine Guillaumin : La réflexivité comme compétence : Enjeu des nouvelles ingénieries de la formation
  • Muriel Molinié : Réflexivité et culture de l'écrit : Eléments pour une conception réflexive de la littéracie ?
  • Véronique Castellotti begin_of_the_skype_highlighting     end_of_the_skype_highlighting : Réflexivité et pluralité / diversité / hétérogénéité : Soi-même comme des autres ?
  • Philippe Blanchet : La réflexivité comme condition et comme objectif d'une recherche scientifique, humaine et sociale
  • Didier de Robillard : Réflexivité : Sémiotique ou herméneutique. Comprendre ou donner signification ?
  • Claudine Moïse : De l'arrière à l'avant-scène ou de l'intérêt de la réflexivité en sociolinguistique


  • Dates
    Créé le 30 août 2010
  • Auteur(s)
    sous la direction de D. de Robillard